Les avancées technologiques des volants en badminton

0
134

Les accessoires de sport évoluent et le volant de badminton n’échappe pas à cette règle. C’est en 1920 que le premier volant voit le jour avec une base en caoutchouc. En 1935, des tentatives pour remplacer les plumes par des boyaux ont échoué. Aujourd’hui, la jupe et la base sont soit en plastique, soit en caoutchouc pour la base et en plumes pour la jupe.

Où trouver des volants de badminton de bonne qualité ?

Vous trouverez des volants de badminton de qualité dans une boutique de sport. Ce type de magasin propose des volants homologués à des prix abordables. L’homologation peut être importante, notamment si le volant acheté est utilisé en compétition. La liste des volants homologués est disponible sur le site de la FFBAD (Fédération Française de Badminton). Rendez-vous dans des magasins de badminton comme Etoilebad.fr pour trouver le type de volant que vous cherchez, qu’il soit en plastique ou à plumes.

Vous trouverez également sur les sites de vente en ligne spécialisés dans le commerce d’articles de sport des volants de qualité. Vous y trouverez non seulement des volants, mais aussi des raquettes, des grips, des cordages ou encore des sacs et des filets. Ce type de site propose généralement un bon rapport qualité/prix. Vous aurez ainsi la possibilité d’acheter votre volant sans vous ruiner. Préférez un volant en plastique si vous êtes encore débutant. Ce type de volant est réservé à l’entraînement.

magasin vente accessoires badminton

L’histoire des tout premiers volants de badminton

Le premier volant de badminton en caoutchouc fut créé en 1920. À cette époque, ses concepteurs ont utilisé du caoutchouc et des plumes pour sa fabrication. Plus tard, de nouvelles idées firent leur apparition et des fabricants de volants ont essayé de remplacer les plumes par des boyaux naturels, sans véritable succès. Ce n’est que plus tard que les volants en plastique firent leur apparition. Ils sont toutefois réservés exclusivement aux séances d’entraînement, les matchs officiels se jouant avec des volants à plumes.

L’autre caractéristique notable de l’évolution du volant de badminton concerne son poids et sa taille. Si le volant est aujourd’hui composé de 16 plumes, mesure 8 centimètres et pèse 5 grammes, ce n’était pas le cas autrefois. Un volant de collection datant de 1900 mesure par exemple 6 cm et ne comprend que 10 plumes. De plus, le plus ancien volant de badminton connu est exposé dans un musée en Angleterre et pèse 100 grammes, mesure 16 cm et contient 35 plumes.

Avant que les raquettes ne deviennent l’accessoire homologué pour frapper les volants, les volants les plus lourds étaient frappés avec un battoir. Pour les plus légers, on utilisait un tambourin. C’est vers le milieu du 16e siècle que le battoir en bois a été définitivement abandonné au profit de la raquette. Tout cela, grâce à certains rois de France (Charles IX, Henri IV et Louis XIII). Ces rois ont fait en sorte que la fabrication de la raquette soit le monopole d’une seule compagnie.

L’évolution des matières des volants au fil du temps

Bien avant le premier volant en caoutchouc, les volants de badminton étaient en liège. Le tout premier, en 1873, a par ailleurs été fabriqué avec un bouchon de champagne auquel des plumes ont été attachées par des officiers anglais. Voulant pratiquer le « poona », mais ne disposant pas de volant, ils décidèrent de fabriquer le leur. Ils donnèrent ensuite au jeu le nom du château où le volant a été fabriqué : le château de Badminton.

Le volant de badminton a ensuite évolué et le liège a laissé sa place au caoutchouc pour la base. Les plumes ont toutefois été conservées. Puisque l’idée de l’utilisation de boyau naturel n’a pas fonctionné, il a fallu trouver une nouvelle matière pour les nouveaux volants. C’est ainsi que fut créé le premier volant moderne à plumes. Aujourd’hui encore, le volant à plumes est utilisé en compétition, bien qu’il ait connu quelques changements au fil du temps. Le volant en plastique a également fait son apparition et il est utilisé pour l’entraînement ou la pratique du badminton en loisir afin de préserver la longévité des volants à plumes.

Les volants en plastique se divisent en deux catégories. On retrouve tout d’abord ceux ayant une base en liège et une jupe en plastique, qui sont destinés aux débutants. Ils sont utilisés dans les écoles ou sur la plage, par les enfants ou les adultes inexpérimentés. Il existe ensuite les volants avec un bouchon en liège et une jupe en plastique, qui sont destinés aux joueurs non classés. Ils sont plus résistants et décrivent une courbe parabolique quand ils sont dans les airs.

avancées technologiques volants badminton

Les nouvelles technologies des volants

Outre les volants ordinaires, il existe aujourd’hui des volants dotés de certaines technologies avancées. C’est notamment le cas des volants lumineux. Ceux-ci vous permettent de jouer la nuit, lors de soirées improvisées entre amis ou en famille. Ces volants lumineux sont équipés d’une lampe LED peu énergivore pour être visibles dans le noir. Le badminton peut ainsi être pratiqué à tout moment. De plus, certains volants de dernière génération sont constitués de plumes, de liège et d’une armature en plastique. Le bouchon est composé d’un mélange de liège et de bois composite. Le liège permet d’avoir une bonne élasticité et le bois apporte plus de dureté pour éviter au volant de se déformer et être durable.

En ce qui concerne la partie en plastique, son rôle premier est de réduire la durée de production pour minimiser les coûts. Il s’agit d’une option économique et écologique, car elle permet de réduire l’utilisation de colle. Pour les plumes, les plumes d’oie sont les plus utilisées pour les volants hybrides. Insérées directement dans l’élément en plastique, elles sont à la fois souples et solides, ce qui permet au volant d’avoir un maximum de longévité. Les plumes d’oie sont plus courtes que les plumes de canard et leurs canyons sont plus profonds. De plus, elles sont beaucoup moins marquées.