Ligue des champions : le Réal Madrid vers une troisième couronne consécutive ?

0
538
Trophée de la ligue des champions

C’est un secret de polichinelle que depuis plusieurs années le Réal Madrid règne en chef sur le continent européen. Et quand l’on observe ses performances actuelles, un troisième sacre consécutif n’est pas à exclure.

Le Réal Madrid et la ligue des champions

Résultat de recherche d'images pour "real champion d'europe 2017"

L’histoire d’amour entre la maison blanche et la plus prestigieuse compétition des clubs européens ne date pas d’aujourd’hui. En effet, depuis la création de la ligue des champions en 1955, le Réal Madrid demeure la seule équipe en Europe à avoir glané le trophée à douze reprises. Sous l’ancienne dénomination, le Réal Madrid a remporté six titres de champions d’Europe (1956, 1957, 1958, 1959, 1960 et 1966). On parlait dans le temps de la Coupe des clubs champions européens. Sous la dénomination actuelle, le club compte également six couronnes : 1998, 2000, 2002, 2014, 2016 et 2017. Il faut aussi noter que le Réal n’a perdu dans son histoire que trois finales de ligue des champions. La première était en 1962 contre le club portugais de Benfica Lisbonne. Le score final était de 5-3 avec notamment les réalisations de Aguas (25e minute), Cavém (33e minute), Coluna (50e minute) et un doublé pour Eusebio (un but de la 64e minute sur pénalty et un autre à la 69e minute). Côté Madrid, c’est Puskas qui a réalisé un triplé (18e, 23e et 39e ). L’autre finale perdue est celle de 1964 face à l’Inter Milan. Score final 3-1 pour les Italiens. La dernière finale ratée a opposé le club madrilène au club anglais de Liverpool FC le 27 mai 1981. Le club anglais s’était imposé 1-0. But de Kennedy à la 82e minute. Ce qui voudra dire qu’au 21e siècle le club espagnol de Madrid n’a jamais perdu la moindre finale. Cinq victoires en cinq finales.

Un début de saison 2017-2018 en mode diésel

Pour l’exercice en cours, la maison blanche a connu un début d’exercice moins reluisant, avec une deuxième place plutôt “décevante ” au terme de la phase de groupe. En effet, le champion d’Europe en titre est logé au départ dans la même poule que Apoel, Dortmund et Tottenham.

Résultat de recherche d'images pour "real vs tottenham 2017"

Mais il n’a pu terminer premier de ce groupe après son double revers contre les Spurs : un match nul, un but partout au Bernabéu et une défaite 3-1 au match retour à Wembley Stadium. Sur les deux rencontres, le Réal a donc perdu cinq points sur six possibles. Une contre-performance qui a fait de lui le deuxième de sa poule derrière Tottenham. Conséquence, il a hérité du PSG en huitième.

Un huitième de finale plutôt facile

Résultat de recherche d'images pour "real vs PSG 2018"

Opposé au club de la capitale française au tour suivant de la compétition, le Réal Madrid n’a eu aucun mal à se défaire de son adversaire. Avant la double confrontation, tout le monde voyait le PSG comme une redoutable équipe pouvant faire tomber la maison blanche. Avec des investissements colossaux l’été dernier pour les arrivées de Neymar et de Mbappé, tous les pronostics étaient en faveur du club qatari. À voir aussi la performance XXL du club parisien en phase de poule, nul ne doutait de sa capacité à faire trembler le mûr blanc. Par ailleurs, le Réal Madrid n’a jamais réussi dans son histoire l’exploit d’éliminer le Paris Saint Germain en confrontation à élimination directe. Sur les deux fois où ils se sont croisés, le club français n’a jamais trébuché. Mais l’argent ne marque pas des buts, dit-on ! C’est du moins ce qu’a appris le club espagnol à son homologue français en passant les huitièmes sans gêne : victoire 3-1 au match aller disputé à Bernabéu et 1-2 au parc des Princes. Une qualification qui a refait du Réal Madrid un véritable prétendant à sa propre succession.

Un quart de finale sensationnel

En quart de finale, l’équipe championne en titre a hérité de son adversaire de la finale de l’édition dernière de la ligue des champions. Une double confrontation qui était très alléchante sur papier, mais qui finira par être très facile pour la maison blanche lorsque celle-ci a étrillé sur le score de 3-0 son challengeur au match aller à Juventus Stadium. L’affiche n’aura toute sa saveur qu’au match retour à Bernabéu. En effet, sur les installations madrilènes, la Juve a “miraculeusement” remonté les trois buts en retard. Mais le rêve d’aller en demi-finale va malheureusement s’éteindre quand à la 93e minute l’arbitre siffle un pénalty “litigieux” en faveur du Réal Madrid. Une opportunité qui profite à Ronaldo. Le numéro 7 des merengues transforme le pénalty avec force et propulse son équipe au tour suivant.

Fichier:Real Madrid vs Juventus, 24 October 2013 Champions League B 12.JPG

Encore le Bayern en demi-finale

Le Réal Madrid et le Bayern vont une nouvelle fois croiser les crampons pour la deuxième saison consécutive, mais en demi-finale cette fois-ci. Les deux clubs ne sont plus étrangers l’un à l’autre quand il s’agit des rendez-vous européens. En effet, sur les six dernières années le club allemand et le club espagnol se sont rencontrés deux fois en demi-finale et une fois en quart de finale. En 2012, le club allemand a réussi à indiquer la porte de sortie de compétition au Réal aux séances des tirs au but 1-3 (le score était de 3-3 sur l’ensemble des deux rencontres). En 2014, toujours en demi-finale, le Réal Madrid est revenu en force pour disposer cette fois-ci du club allemand 5-0 en aller et retour ( 1-0 puis 0-4). La dernière confrontation en date entre les deux est celle de la saison dernière. Un quart de finale largement remporté par le Réal sur un score cumulé de 5-2.

Résultat de recherche d'images pour "real vs bayern 2017"

En 2018, les deux se retrouvent pour une deuxième année consécutive. Ils livreront une bataille “rude” pour espérer chacun se retrouver dans le dernier carré de la compétition. Le Réal est, lui, un habitué des grands rendez-vous, tout comme le Bayern d’ailleurs. Mais en matière d’expérience, de combativité, d’envie, le Réal reste le meilleur et part favori. Mais comme on le dit, le football, ça se joue sur un terrain. Le ballon sera donc rond pour tout le monde.

Cristiano Ronaldo, la force offensive du club

Résultat de recherche d'images pour "RONALDO MUSCLE VS JUV"

Le vétéran portugais, malgré ses 33 ans, est un véritable tueur. Il ne cesse de battre record sur record chaque soirée de ligue des champions. Avec déjà 15 buts inscrits dans la compétition cette saison, il reste seul à la tête du classement des buteurs et demeure un facteur décisif pour son club. Si le Réal en est là, c’est bien grâce à l’enfant de l’île de Madère. Le quintuple ballon d’or porte son équipe chaque fois qu’elle a besoin de lui. Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur du monde actuellement, il est aussi un leader qui sait comment motiver ses coéquipiers. L’envie de toujours gagner rend le joueur plus fort. Depuis qu’il a rejoint la maison blanche en 2009, le club madrilène a fêté trois ligues des champions. Meilleur buteur de l’histoire de la compétition avec 121 buts, il en est aussi le meilleur passeur (40). Son but sur retourné acrobatique en quart de final reste l’un des plus mémorables de la saison. Une détermination qui, si elle continue, profitera encore longtemps au club merengue.

Une finale, une victoire.

Jamais depuis 2000 le Réal n’a perdu une finale de ligue des champions. Une statistique incroyable qui devrait effrayer l’autre équipe qui va sortir vainqueur de la double confrontation entre Liverpool FC et l’AS Roma. Le football n’est certes, pas mathématique, mais si le Réal Madrid arrive à se défaire du Bayern Munich, la finale nous promettra du spectacle.

Résultat de recherche d'images pour "real champions league 2017"

La probabilité de voir le Réal Madrid champion pour une troisième année consécutive est bien une hypothèse vue qu’il n’y a plus en face de véritables concurrents. Le PSG, le Barça et Manchester City qui sont tous des prétendants au titre se sont fait respectivement éliminer à l’étape des huitièmes et quarts de finales de la compétition.

Pour vous, chers lecteurs, le Réal sera-t-il champion pour une troisième année consécutive ? Vos réponses en commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here