Ligue 1 Conforama : Historique et grands titres de l’AS Saint-Étienne !

0
2170

Le football est sans contestation le sport roi. Il réunit autour des matchs des milliers de personnes de diverses ethnies dans une ambiance conviviale des plus euphoriques. La naissance des différents clubs a marqué une nouvelle ère. Tout est devenu question de choix, de préférence. Nous appartenons tous à une communauté footballistique dont nous défendons bec et ongle les valeurs. Revêtir un maillot, c’est appartenir à une famille, s’ouvrir les portes de sensations exceptionnelles. Certaines équipes à l’instar de l’AS Saint-Étienne ont une histoire qui mérite d’être vécue. Vous êtes un fan de football ? Vous aimez les beaux exploits, les palmarès chargés d’émotions ? Les passes et les joueurs aussi merveilleux les uns que les autres ? Sportivement votre ! Découvrez à présent l’ASSE, un as du cuir rond dans sa splendeur.

L’essentiel sur connaître sur le Football français

La ligue 1 est la crème des crèmes s’agissant de championnat de France. Elle réunit une panoplie d’associations sportives qui divertissent de par leurs habilités. Bien avant que le football français ne devienne populaire, il est nécessaire de souligner qu’elle a été conçue par le dynamisme des fédérations au nombre desquelles figure la FFFA (Fédération française de Football Association). Le talent des confrères de Molière s’est exposé d’une région à une autre notamment à travers la coupe de France et les championnats étrangers. Un club a particulièrement apporté sa pierre à la construction de l’édifice. 

Naissance de L’ASC (Amicale des employés de la société des magasins et casino)

Ce club aux exploits louable est né de la volonté d’une masse restreinte de stéphanois de mettre en place une corporation dans l’optique de fructifier leur gain sous l’influence des succès rencontrés par les différentes entreprises dans ce domaine. Ils optent d’office pour, Amicale des employés de la Société des magasins et casino (ASC), un nom façonné à la gloire de leur marque de fabrique. Elle deviendra par la suite Amicale de Sporting Club pour se conformer aux exigences de la législation en vigueur dans les années 20. Le stade Geoffroy-Guichard étant bâti, les premières bases de la pyramide sont ainsi posées.

Nouveau nom, nouvelle histoire

Il faut reculer pour mieux bondir dit-on. L’ASC d’alors n’a pas dérogé à la règle. Mi-mars 1932, elle se retient de participer au championnat national en vogue au motif de ne pas se sentir en jambe. Elle revient à la charge l’année suivante sous le patronyme de l’AS Saint-Étienne, mais est inscrite en deuxième division. Ceci est, en effet, dû à la saturation du championnat par eux, visé. Le monde professionnel est parsemé d’embuches que ce club prodigieux a su dompter avec brio. Rappelons ici la concurrence acharnée et les nombreux procédés diplomatiques l’ayant conduit à ce niveau. Son premier derby face à la SC La Bastienne a été un succès. La majeure partie des matchs en tant que pro se sont soldés par un résultat positif… La victoire sanglante 11-O en coupe de France rallie dans son camp d’innombrables supporters. Même si au bout du compte elle manque de peu la promotion en 1ère division. Le secret !

Un maillot à la couleur emblématique

Parler de l’ASSE sans évoquer son fameux maillot, c’est parler en vain d’une mine d’or en omettant le chemin qui y mène. Le vert !

Ce choix de coloris est à priori fait dans le but de refléter les couleurs de l’entreprise dont elle découle.

La peinture de la chaîne d’épicerie est choisie, en hommage à ce compartiment qui a laissé son fondateur nostalgique de par son essor. Vous aurez constaté que cette option relève des us du commun des mortels

Néanmoins, ce maillot brillera de mille feux sous les applaudissements d’un public en délire 1975/1976 et n’a plus depuis ces instants magiques perdu sa renommée de club sérieux et prometteur. Mieux, le maillot ASSE de Manufrance grâce à son design exquis dessiné par Manufrance grand supporter des verts dès les années 70, est un porte-bonheur à tous les coups. Constatez par vous-même !

L’épopée stéphanoise

Les clubs français ont à cette époque toujours fait piètre figure dans les matchs décisifs face à leurs homologues étrangers. La Coupe des Clubs Champions européens a refroidi plus d’une fois les espérances des fanatiques des équipes françaises. La panique s’est répandue à une marge qui frisait le manque de confiance. Mais perdre espoir, c’était mal connaître l’ASSE 1976. De main de maître les joueurs stéphanois motivés par leur public ont infligé une défaite historique au Bayern de Munich se qualifiant ainsi pour la finale de ladite coupe dans une démonstration de force sans pareil.  

Le 4-4-2 reste la tactique favorite de Robert Herbin l’acteur fabuleux de ce qui a eu pour nom florissant la « fièvre verte ». Le ciel a vu vert ce jour, dès suite d’un exploit qui ne dit pas son nom. 1974-1976 a été marqué par la conquête d’un neuvième titre de champion de France et un duo couronné par une Coupe-Championnat. K. B Copenhague et Glasgow Rangers sont passés sous la guillotine des hommes en maillot de Saint-Étienne avec tout le cérémonial qu’il faut.

Un homme, une légende

De grands noms ont fait, jadis, les beaux jours de ce club. Entraîneur comme joueur n’ont pas démérité.

  • Roger Rocher : c’est un motivateur hors pair qui a donné à chaque fois de sa voix aux supporters. Jean-Michel Larqué n’oubliera sans doute jamais ses propos taquins dans lesquelles il lui faisait savoir que ses œuvres valent la peine d’être réalisées, vu qu’elles sont motivées par trois paies pour le prix d’une. Il a galvanisé ses troupes à maintes reprises face au cauchemardesque Lyon. Si vous avez besoin d’un brin de paroles fortes pour sortir les vôtres de l’hésitation, celles de ce grand homme constituent sans ambages une encyclopédie.
  • Rocheteau : tous les amateurs de foot ont assurément déjà entendu parler de la célèbre reprise de volée de Dominique Rocheteau face à Kiev surpassant ses crampes ressenties plutôt. Il a été un éternel ami fidèle au maillot de Manufrance pour ne pas dire à l’ASSE. Du statut de joueur phare, il est passé au titre de conseiller sportif, et au fil du temps directeur sportif. Il a fait la pluie et le beau temps de ce club.
  • Platini : eh oui ! Michel Platini le triple ballon d’or, avant de rejoindre les Turinois (Juventus FC) a aussi fait parler de lui quand il portait de corps et d’esprit le formidable maillot de Saint-Étienne. Il a été avec l’ASSE pour un total de neuf saisons, champion et vice-champion de France respectivement en 1981 et en 1982. Avec une statistique d’au moins un but tous les deux matches, il fait partie des footballeurs professionnels ayant fait trembler à la grande joie des supporters d’alors les cages adverses sur le bord du rouleau.

Cette liste d’acteurs stars des Stéphanois est loin d’être exhaustive si l’on prend même en exemple la succession étonnante de titre à leur actif. N’oublions pas des artistes influents comme René Domingo, Hervé Revelli. Notons que ledit club a battu son record d’affluence le 11 mai 1985 avec une audience effervescente de 47 717 spectateurs. Admirez un passé glorieux !

 Palmarès impressionnant

Laissez-vous séduire par les prouesses des sponsorisés de Manufrance. L’AS Saint-Étienne a été une dizaine de fois champion de ligue 1 et trois fois vice-champion. Et ce n’est pas tout ! Trois fois champion de ligue 2 deuxièmes divisions et deux fois vice-champion, ce club a été vainqueur à plusieurs reprises de la Coupe de France, de la Coupe de la Ligue et de la Coupe Charles de Drago. Ses participations en C1, C2, C3 ne sont pas restées infructueuses parlant de la ligue des champions, de la coupe des coupes et de la ligue Europa. De 1920 à nos jours, même si elle a semblé parfois s’endormir, l’ASSE que les uns ont connue en 1976 ne se défile pas quad il s’agit de faire une démonstration nourrie de compétences fabuleuses.

Le club des rois

Le maillot de Saint-Étienne est le visage par prédilection d’une équipe qui n’a cessé de bâtir une réputation sans jamais baisser les bras. L’adoption de la diffusion des matchs en couleur a été une phase déterminante de même qu’une astuce de propagande indirecte de ce T-shirt sportif confectionnée par Manufrance qui a gagné en notoriété. L’ascension de ce centre de loisirs n’est certes pas à sa meilleure forme. Il connait des hauts et des bas certes, néanmoins il s’assure de toujours faire montre de son potentiel illimité chaque fois que l’occasion se présente. 

Pour tous ceux qui ont vécu des matchs de folie avec ce club ou tous ceux qui aimeraient vivre des moments inoubliables et inoubliés, gardez la foi. En revêtant la toge de Roger Rocher, sachez juste que le phénix ne meurt pas, mais il renait de ses cendres. Les supporters sont sans appel, un socle de motivation inouïe, le douzième homme dans tous les derbys footballistiques. N’hésitez pas à vous acheter un maillot pour redonner des couleurs à votre équipe, celle des gagnants. Vive l’AS Saint-Étienne ! Vive les verts !     

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here