Pratique du tennis : Quel cordage choisir pour de meilleures performances ?

0
629

À l’instar de toutes les autres activités sportives, la pratique du tennis requiert inéluctablement l’usage d’un certain nombre de matériels. Ces équipements sont indispensables pour non seulement la pratique, mais ils sont absolument nécessaires pour réaliser de belles performances. En ce qui concerne la pratique du tennis, le cordage fait partie de ces éléments primordiaux. En effet, c’est la partie de la raquette de tennis qui est en contact permanent avec la balle lors des pratiques. Il est composé de cordes disposées de façon verticale et horizontale à l’intérieur du cercle de la raquette. Pour bien choisir son cordage, vous devez prendre en compte sa construction, sa jauge et sa tension, car ces facteurs ont un impact sur la puissance, le contrôle, le confort, les effets, la tolérance, la jouabilité, la résistance, la tenue de tension et la durée de vie du matériel. En d’autres termes, le choix du cordage détermine la moitié des performances de votre jeu. Cet article vous aidera à bien choisir le cordage de tennis.

Les différentes familles de cordage

Le cordage fait partie des parties importantes d’une raquette de tennis. À l’image du cadre, le cordage influence la réaction de la balle lors de l’impact et vous permet d’avoir plus ou moins de puissance, de contrôle, de confort, de sensations, de toucher ou d’effets. De façon pratique, le cordage est le moteur de la raquette. En effet, sa tension, son diamètre, sa jauge et sa texture ont un effet sur les sensations, le rendement, la prise d’effet, etc. Sur le marché, il existe de nombreux types de cordage appartenant à différentes familles ; ce qui constitue des points essentiels pour le choix du cordage de tennis.

Le boyau naturel

Connu comme la « Rolls » des cordages, le boyau naturel est le plus ancien des cordages et est issu de l’intestin de bœuf. La particularité de ce cordage est qu’il est très élastique et allie puissance, confort de jeu et une excellente tenue de tension. Le boyau naturel est insensible à la chaleur et les traitements qui lui sont prodigués lors du gainage le rendent parfaitement insensible à l’humidité. Ces différentes caractéristiques de ce cordage influencent son prix. En effet, le cordage en boyaux naturel coûte deux à trois fois plus cher qu’un cordage synthétique haut de gamme. Cependant, ce coût est compensé par la tenue de tension dans la durée qui ne rend pas forcément indispensable le remplacement du cordage plusieurs fois dans l’année.

Les multi filaments

L’intérêt du cordage multifilament est qu’il offre plus de puissance et de confort. Il s’agit des cordages synthétiques dont les performances sont presque identiques à celles du cordage en boyau naturel. Pour ce cordage, des centaines de microfibres sont assemblées dans une matrice formant ce qui est appelé ici « l’âme centrale du cordage ». C’est un élément central entrant en ligne de compte pour les performances élastiques. Il participe à la redistribution de l’énergie. L’âme du cordage est protégée par une ou plusieurs gaines.

En pratique, les cordages en multifilaments font partie des cordages synthétiques. Ils sont composés d’une couche protectrice en polyuréthane avec à l’intérieur de multiples filaments qui est quant à eux, constitués de microfilaments entremêlés. Si le cordage multifilament est apprécié, c’est sans doute parce qu’il est plus élastique ; ce qui procure plus de puissance et plus de confort pour le jeu. Ce cordage est recommandé pour éviter les douleurs aux bras ou pendant que vous souffrez de tennis-elbow puisque le cordage multifilament absorbe mieux les chocs et les vibrations.

Le cordage monofilament

Avec le cordage monofilament, vous avez plus de contrôle et il est tout à fait résistant. Tout comme le cordage multifilament, celui-ci fait également partie des cordages synthétiques et est en polyester. Composé d’une seule fibre avec une couche protectrice, le cordage monofilament est moins élastique et permet tout de même d’avoir plus de contrôle que les autres types de cordage. L’une des forces de ce cordage est sa grande résistance qui est due à son gros noyau. Raison pour laquelle il est utilisé par les gros casseurs. En revanche, ce type de cordage est déconseillé aux joueurs qui ont des douleurs aux bras, car il absorbe moins les chocs et procure de ce fait, plus de fatigue musculaire lors des frappes.

Les cordages hybrides

Le cordage hybride est une combinaison parfaite du cordage monofilament et multifilament. En pratique, il est possible de corder votre raquette de tennis avec du monofilament sur les cordes montantes, c’est-à-dire verticales, et le multifilament sur les cordes horizontales. La conception du cordage hybride est née de la volonté de faire un mixage des propriétés des cordages et de la connaissance du rôle des travers et montants. Ceux-ci contribuent à la durée de vie et à la prise d’effet. Quant aux travers, ils apportent plus de puissance et de confort.

En résumé, le cordage hybride est une combinaison de deux matériaux différents assurant une excellente durée de vie.

Le cordage guipé

Les cordages guipés offrent plus de sensations et plus d’effets. Ils sont constitués d’une âme centrale de type monofilament autour de laquelle sont torsadés des filaments. Il s’agit alors d’une technique permettant de mixer aussi bien rigidité et souplesse. Ce qui fait du cordage guipé un cordage parfaitement polyvalent. Il existe :

  • Le noyau simple guipage : composé de deux fils avec une partie centrale et une partie périphérique appelée couverture en polyester ou polyamide ;
  • Le noyau à double guipage : il est identique au simple guipage, sauf qu’ici vous avez plusieurs fils autour de l’âme plutôt que d’avoir un seul. Le noyau à double guipage permet d’avoir plus de sensations et de faire plus d’effets.

Quelles sont les différentes qualités à prendre en compte ?

Pour de meilleures performances, il vous faudra prendre en compte certaines qualités indispensables pour le cordage :

  • La puissance : les cordages souples ont la chance d’être plus puissants contrairement aux cordages rigides dans lesquels la balle s’enfonce moins. En effet, la vitesse de la balle est liée à ce qu’on appelle l’effet trampoline. Lors de la frappe, la balle s’enfonce dans le cordage qui se déforme d’abord avant de reprendre sa forme initiale en restituant à la balle une partie de l’énergie accumulée. Cependant, plus la corde est souple, plus la balle s’enfonce agréablement bien dans le cordage. Ce qui permettra de restituer plus d’énergie ;
  • Le contrôle : ce point n’a absolument rien à voir avec la puissance. En effet, plus la balle reste en contact avec la corde, plus il est difficile au joueur d’avoir une maitrise sur sa trajectoire. En somme, un cordage rigide est moins puissant et permettra au joueur d’avoir une emprise sur la balle ;
  • Le confort : par rapport au confort, il vous faudra prendre en compte vos qualités morphologiques personnelles avant d’adopter un cordage rigide. Par ailleurs, les cordes souples et puissantes offrent elles aussi du confort ;
  • La tenue de tension ;
  • La durée de vie : plus la corde prend de l’usure, plus elles ont de chance de se casser. Il existe pourtant des cordages qui sont plus résistants que d’autres à certaines formes d’usure.

Autres facteurs clés pour le choix du cordage

Maintenant que vous avez choisi le type de cordage qu’il vous faut, vous devez aussi tenir compte de la jauge de la corde et de sa tension.

La jauge est le diamètre de la corde. Il se mesure en millimètre. Lorsqu’une jauge est faible, l’effet trampoline est important. Cela suppose que le cordage restituera plus de puissance. Pour avoir une durée de vie plus longue pour le cordage, il faudra alors augmenter la jauge. Néanmoins, il sera moins puissant et moins confortable. En résumé, la jauge a une grande influence sur l’élasticité, le maintien de la tension, le confort et bien entendu la durée de vie du cordage. Un cordage plus fin sera dynamique et un cordage plus épais aura une durée de vie plus importante.

Par rapport à la tension de la corde, lorsqu’elle est forte vous bénéficiez d’un bon contrôle de balle. Si vous êtes un novice, le mieux serait de commencer avec une tension moyenne de 24/25 kg. En cas de tension très basse, vous aurez du mal à contrôler la balle en raison d’un effet trampoline exacerbé.

Pour les gros casseurs, il leur faut un cordage monofilament qui offre une bonne durabilité et un meilleur contrôle. Les casseurs réguliers ont quant à eux, besoin de polyvalence. De ce fait, le choix des cordages guipés ou hybrides est parfait. En revanche, les casseurs occasionnels auront besoin de la puissance et du confort. Par conséquent le choix des cordages multifilaments est ce qui sera plus bénéfique.

Le choix du distributeur : un point capital pour la performance

Outre les caractéristiques des différents cordages qu’il vous faudra prendre en compte, bien choisir votre distributeur permettra également d’avoir de meilleurs cordages, gage d’une bonne performance. Pour le choix de votre distributeur, rassurez-vous de la politique commerciale du point de vente en ce qui concerne le cordage.

La gamme des cordages proposés suffit-elle ? Bénéficierez-vous des conseils de la part du vendeur ? Quels sont les délais de pose ? Voilà autant de questions dont les réponses vous permettront de bien choisir votre revendeur. Bien choisir son revendeur vous permettra d’avoir de bon produit qui vous assure une bonne santé et une qualité de jeu optimale. En dehors du choix du cordage, pensez à bien choisir aussi votre raquette pour briller sur les courts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here