10 pièges à éviter pour réussir ses exercices de musculation

0
306

Pour que les exercices de musculation portent des fruits, on se doit de respecter obligatoirement certaines règles. Si l’on se met à faire n’importe quoi, les résultats de ces exercices tarderont à venir et peut-être même ne viendront pas et l’on tombera dans le découragement. Retrouvez donc dans cet article quelques pièges qu’il est nécessaire d’éviter à tout prix pour réussir vos exercices de musculation.

Piège n°1 : Chercher à trop en faire

Lorsqu’on en est au début d’un programme d’exercices de musculation, on est hyper motivé. Du fait de cette grande motivation, on peut ainsi passer de longues heures dans une salle de fitness, à enchaîner des exercices de musculation sans  s’arrêter, et ce, tous les jours. Ne confondez surtout pas les notions de quantité et de qualité. Il est plus rentable de s’entraîner de manière intensive pendant 45 minutes, au lieu de passer 2 heures d’entraînement ennuyant.

De plus, il n’est pas nécessaire de faire ses exercices de musculation tous les jours. Lorsqu’on s’entraîne de manière fréquente, le système nerveux et musculaire ne se repose pas suffisamment, ce qui fait que les exercices de musculation produisent de moins en moins de résultats. Trop sollicités, vos muscles ne seront pas en mesure de se développer comme vous le souhaitez : l’excès est à tous les coups contre productif !

Piège n°2 : Le manque d’intensité

On rencontre très souvent dans les salles de sport, des adeptes de la musculation, qui pensent réaliser un entraînement intensif, pourtant cela est très loin d’être le cas. Il y en a qui ne chargent pas suffisamment lourd, ou qui ne cherchent pas à évoluer, à aller au-delà de leurs limites. Ils restent sur ce qu’ils ont déjà acquis et pensent à tort que ces exercices qu’ils répètent au quotidien avec la même intensité leur permettront d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés.

Si par exemple vous parvenez à soulever des haltères de 40 kg, après deux séances d’entraînement avec ces accessoires de musculation, passez à des haltères plus lourds. Adoptez cette façon de travailler avec tous vos exercices et vous verrez les résultats. Pour savoir comment intensifier vos exercices de musculation vous pouvez vous rendre sur musculation1.com

Piège n°3 : ne pas tenir compte du repos

Comme on l’entend très souvent, le repos est très important pour la santé. D’ailleurs, il faut dormir assez pour avoir la forme. Effectivement, le sommeil est un élément indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme de l’homme, surtout lorsque ce dernier pratique des exercices de musculation.

Ainsi, pour réussir ses exercices, un adepte de la musculation a besoin de dormir pendant 8 à 9 heures par nuit. En plus, il doit faire une sieste de 20 minutes tous les jours. Vos muscles ont besoin de repos pour évoluer ; pensez donc à dormir suffisamment.

Piège n°4 : Brûler les étapes

Ils sont nombreux ces adeptes de la musculation qui souhaitent toujours aller au-delà de ce qu’ils peuvent réaliser. Dans les salles de sport, on voit très souvent certains sportifs porter des charges qu’ils ont bien du mal à soulever. À côté, de ceux-là,  il y en a d’autres qui emploient des procédés d’intensification, sans avoir la maîtrise des bases de l’entraînement.

Si nous devons transposer cet exemple dans le domaine de la course de voiture, on dira qu’un débutant ne peut se hasarder à piloter une formule 1 alors qu’il pilote à peine un kart. Il en est de même pour ce qui est de la musculation.

Piège n°5 : Ne pas tenir compte de l’échauffement

Il est important de savoir que s’échauffer fait partie de vos exercices de musculation. Malheureusement, on en voit qui néglige cette partie. L’échauffement a de nombreux intérêts, on peut noter entre autres :

  • L’amélioration des performances.
  • La prévention des blessures.
  • La récupération.

L’échauffement est une étape importante des exercices de musculation.  Il permet de chauffer le corps et de le préparer ainsi à fournir un effort ; c’est la raison pour laquelle, il améliore les performances. Il est conseillé aux adeptes de la musculation, de commencer leur séance d’entraînement avec un échauffement général en utilisant un appareil de cardio. Terminer par un échauffement spécifique, c’est-à-dire en effectuant à dose progressive, les exercices que vous avez prévus faire au cours de votre séance d’entraînement.

Piège n°6 : Ne pas tenir compte de la technique

Au moment où on pousse la porte d’une salle de sport, il faut s’assurer de laisser son ego dehors. En effet, on voit tous les jours, des adeptes de la musculation qui ne pensent qu’à soulever la charge la plus lourde possible, sans toutefois observer la technique d’exécution. En agissant de la sorte, ces sportifs finissent un jour par se blesser, ce qui les oblige à se mettre au repos pendant des semaines, voire des mois. Certains ont même des blessures qui les obligent à renoncer définitivement à la musculation.

Piège n°7 : Réaliser des exercices qui ne vous conviennent pas

En matière de musculation, il est capital de se connaître sur le plan morpho-anatomique. Nous sommes différents sur le plan de la morphologie, ce qui fait  qu’il y a des exercices de musculation qui ne nous conviennent pas. On peut faire ce constat avec un exercice tel que le squat. Plus l’athlète a des segments inférieurs longs, plus ce dernier aura des difficultés à effectuer ce mouvement, ce qui fera courir un danger au rachis lombaire.

Piège n°8 : S’entraîner de façon hasardeuse

Quand il s’agit de la musculation, un entraînement hasardeux conduit à des résultats médiocres, mais expose également le pratiquant à un risque plus important de blessure.  Un programme d’entraînement pas du tout réfléchi a comme conséquence de démotiver le sportif, car il ne favorise pas l’évolution à moyen ou à long terme.

Il est conseillé de suivre un programme personnalisé parce que chaque exercice est choisi en fonction des caractéristiques propres à chaque individu, telle que la morphologie par exemple. Cela vous fera évoluer de façon intelligente et préservera votre santé.

Piège n°9 : Négliger l’étirement

À la fin des exercices intensifs de musculation, on est bien sûr fatigué et parfois même, carrément exténué. Dans cet état, on a souvent la paresse de procéder à des étirements pour clôturer la séance d’entraînement. Il est conseillé de ne pas se laisser entraîner par la fatigue et de finir absolument par une séance d’étirement.

Au cours des exercices physiques, notre système musculo-squelettique est soumis à une grande épreuve. Celui-ci doit alors connaître des moments d’apaisement et de récupération. S’étirer à la fin d’une séance de musculation permet de ramener votre corps au repos, mais permet aussi à vos muscles de retrouver la taille qu’ils avaient au début des exercices de musculation.

Piège n°10 : S’éterniser sur le cardio

Selon une idée reçue, on brûlerait le maximum de graisses en passant le plus de temps possible sur un tapis de course ou encore l’elliptique.  Il faut savoir que les exercices de musculation qui impliquent de faire usage des charges impacteront de manière positive sur votre métabolisme, lorsqu’ils sont intenses. Ces exercices de musculation peuvent activer pendant presque 48 heures votre métabolisme après votre séance d’entraînement : on parle d’effet after burn.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here