Championnats du monde de baby-foot : un sport à découvrir !

0
824

Connaissez-vous le baby-foot ? Répandu un peu partout dans le monde, le baby-foot est un jeu très apprécié pour sa forte ressemblance avec le football. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son autre nom de football en miniature. Cependant, sa forte popularité lui vaut d’autres noms, et ce en fonction des pays. Ainsi, on parlera de Kicker en Belgique et de football de table en Suisse. Pratiqué en simple ou en double, le baby-foot fait l’objet de plusieurs compétitions. À cet effet, avez-vous envie de découvrir les championnats du monde de baby-foot ? Cet article vous sera d’une grande utilité.

Un championnat du monde de baby-foot

Vous vous en doutez, et pourtant c’est vrai. Il existe dans le monde de nombreuses compétitions de baby-foot. Mais, la plus emblématique de toutes est assurément la Coupe du monde par nation. Organisée par l’ITSF (International Table Soccer Fédération), cette coupe du monde qui réunit les meilleurs joueurs d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Asie autour du meilleur baby-foot qui soit s’est tenue de 2009 à 2014 à Nantes en France. Mais, depuis 2015, elle se tient de façon itinérante dans divers pays du monde. Ainsi, la ville de Turin s’est vue attribuer l’édition de 2015 tandis que Hambourg en Allemagne et Murcie en Espagne se sont vues attribuer respectivement les éditions de 2017 et de 2019.

Organisée de façon annuelle à Turin jusqu’en 2014, la compétition est désormais décalée de deux ans. Et au palmarès des victoires, les États-Unis sont la Nation ayant remporté le plus de trophées avec 5 coupes gagnées (2009, 2010, 2011, 2014, 2017). Leader donc à l’image du Brésil avec ses 5 trophées de coupe du monde de football, les États-Unis talonnent la Belgique (2012), la France (2013) et le Luxembourg (2015) qui se partagent chacun un trophée de Coupe du monde par nation de baby-foot. En attendant donc la prochaine édition qui se tiendra en Espagne dans la ville de Murcie, on peut conclure sans ambages que les États-Unis sont la Nation la plus titrée de cette discipline considérée non plus comme un jeu, mais comme un sport.

Un Champion du monde simple homme

Si au tennis on a des tournois mixtes, simples, doubles messieurs ou dames, au baby-foot, une pratique du genre existe également. À cet effet, un Championnat du monde simple homme se déroule depuis 1975 et réunit les meilleurs joueurs du monde de baby-foot. Véritable messe du football de table, c’est l’une des grandes occasions pour apprécier les talents les plus fabuleux de ce jeu. À cet effet, beaucoup de grands joueurs se sont distingués. Mais avant, quelles sont les nations ayant remporté le plus de titres ? Comme les joueurs sont toujours les portes-drapeaux de leur pays, la Belgique est passée maitre dans l’art de gagner le championnat du monde simple homme de baby-foot par l’intermédiaire d’un de ses représentants. Il s’agit de Frédéric Collignon sur qui nous reviendrons dans la suite de cet article.

Talonnés par la Belgique avec ses 41 victoires, les États-Unis prennent la deuxième marche du palmarès avec un total de 36 victoires. Et si la dernière victoire des États-Unis remonte en 2013 à Kuala Lumpur (Malaisie) avec Tony Spredeman, celle de la Belgique remonte à 2015 avec l’emblématique Frédéric Collignon ; c’était au Championnat du monde de Beauvais en France.

Par ailleurs, il convient de noter qu’au tout début de cette prestigieuse compétition, ce sont bien les États-Unis qui ont créé la stupeur avec leur série ininterrompue de victoires de 1975 à 1998. Il s’agit d’un record non encore égalé à ce jour, même pas par la Belgique.

Excepté le plat pays et le pays de l’oncle Sam, d’autres Nations essaient sans dominer de marquer également leur nom au palmarès de la compétition. C’est le cas de l’Allemagne, de la France, de la Suisse, du Portugal, du Luxembourg ou encore de la République tchèque. C’est cette dernière qui a d’ailleurs remporté le dernier championnat du monde simple homme (Naples en Italie) de baby-foot en 2018 grâce à Ladislav Krepela, une victoire obtenue sur une table Roberto.

Les joueurs les plus marquants de l’histoire du baby-foot

Quand on parle du tennis, certains noms ne peuvent être ignorés. On parlera de R. Federer, R. Nadal ou encore de N. Djokovic. De même que dans son homonyme le foot, dans le monde du baby-foot, certains joueurs ont bâti leur propre légende. Ainsi, s’il y a un joueur qui peut être à ce jour considéré comme le Pélé du baby-foot, c’est bien le Belge Frédéric Collignon. Alors, qui est ce joueur dont le palmarès seul suffit à faire reculer plus d’un adversaire ?

Zoom sur Frédéric Collignon, le meilleur joueur de baby-foot de tous les temps

Il n’est pas aussi populaire que les stars des autres disciplines, mais il reste tout de même une légende. Né le 13 décembre 1975, Frédéric Collignon est un joueur de Kicker belge ; Kicker étant le nom belge du baby-foot. S’étant professionnalisé dans le jeu, il s’est rendu maitre de la discipline en s’imposant sur toutes les tables de baby-foot. Surnommé « l’extraterrestre », F. Collignon a remporté au cours de son impressionnante carrière 7 titres de champion du monde multitable, 54 titres de champion du monde, 118 titres en simple et 306 titres en double. De quoi faire frémir plus d’un adepte de jeu qui voudrait lui faire face ! Ayant pris sa retraite en 2012, après avoir commencé sa fulgurante carrière en 1997, F. Collignon est celui qui a donné à la Belgique tous ses titres de champion du monde. Pour ce faire, il va parfois former un tandem indémontable avec Todd Loffredo, un autre forcené du jeu.

3 joueurs de baby-foot que vous devriez aussi connaitre

Si leur palmarès ne peut jamais égaler celui de Frédéric Collignon, ils auront au moins le mérite d’avoir marqué également les esprits. C’est le cas du français Miguel Dos Santos Lote, un plaquiste propulsé à la 4e place mondiale des meilleurs joueurs de baby-foot, après ses victoires en simple en 2013, 2014 et 2018. On pourra aussi mentionner Kevin Hundstorfer, un Autrichien qui se distingue également par ses 7 victoires dont la toute dernière en 2018 a été obtenue sur table Garlando à Vienne en Autriche. Enfin, l’allemand Yannick Hansen, vainqueur des championnats simple homme en 2013 et en 2015 sur baby-foot Leonhart fait partie aussi de ces idoles du jeu de baby-foot.

Ce qu’il faut savoir des différentes tables de baby-foot

Inventé vers la fin du XIXe siècle, sa paternité est toutefois sujette à polémique. Ainsi, plusieurs noms sont retenus en tant qu’inventeurs du baby-foot : Lucien Rosengart, Alejandro Finisterre ou encore Alejandro Campos. Cette pluralité de paternité va également jouer sur les différentes tables de baby-foot. À cet effet, il fallut la mise en place de l’ITSF (International Table Soccer Federation) pour que commence une certaine harmonisation des différentes tables de baby-foot. Ainsi, sont reconnues aujourd’hui :
  • le Tornado ;
  • le Bonzini ;
  • le Garlando ;
  • le Leonhart ;
  • le Roberto Sport ;
  • le Jupiter ;
  • le Fireball
  • etc.
C’est sur ces différentes tables homologuées par l’ITSF que s’organisent la plupart des championnats du monde de baby-foot. Ainsi, il peut y avoir au cours d’une même année plusieurs championnats du monde avec différents champions. À titre d’exemple en 2018, il y a eu 5 championnats organisés sur différentes tables, dont le Roberto, le Garlando, le Leonhart, le Bonzini et le Tornado. À ce jour, seul un joueur a pu gagner sur toutes les surfaces. Il s’agit de Frédéric Collignon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here