Vélo électrique : Mode d’emploi – le fonctionnement expliqué !

0
2022

Le vélo est un dispositif qui permet de se déplacer tout en faisant de l’exercice. Compte tenu de la débauche d’énergie que nécessite le pédalage, il peut être très fatigant de s’aventurer sur de longues distances. C’est pour pallier idéalement ce problème que les vélos électriques ont été inventés. Ils permettent toujours de se déplacer en pédalant, mais cette fois-ci avec une assistance motorisée qui réduit les efforts physiques. Le guide ci-après présente de façon détaillée le mode de fonctionnement d’un vélo électrique.

Qu’est-ce qu’un vélo électrique ?

 

Le vélo électrique, comme son nom l’indique, est un vélo qui fonctionne de façon électronique. Il est équipé d’un moteur et d’une batterie qui fournissent une énergie assez suffisante pour faire avancer le vélo. Des commandes de réglages équipées sur le vélo permettent d’ajuster sa vitesse en temps réel. Cependant, il convient de signaler que l’expression vélo électrique est quelque peu galvaudée, puisqu’en réalité le vélo électrique est en général un vélo à assistance électrique.

La fonction électrique n’est qu’une assistance au cycliste, le pédalage est toujours nécessaire pour assurer le fonctionnement du vélo.

Techniquement parlant, le vélo électrique, ou plus précisément vélo à assistance électrique, est un vélo qui fonctionne par l’intervention conjuguée de deux forces distinctes. Il s’agit de l’énergie du cycliste qui s’obtient par le biais du pédalage et de la puissance du moteur qui s’obtient par le biais de l’énergie électrique produite et stockée dans la batterie.

Le fonctionnement d’un moteur de VAE

Les moteurs qui sont fixés sur les vélos électriques ne fonctionnent pas tous de la même manière. Il y a :

  • L’assistance par rotation du pédalier ;
  • L’assistance par capteur de pression ;
  • L’assistance par capteur d’effort ;
  • L’assistance par tension de la chaîne ou du cardan.

Assistance par rotation du pédalier

 

Lorsqu’un vélo est équipé d’un système d’assistance par rotation du pédalier, l’ensemble du dispositif motorisé est compacté au sein du pédalier. Lorsque vous pédalez, le capteur de rotation du moteur analyse les données et enclenche le fonctionnement du moteur. Dès que le moteur est mis en marche, il actionne directement l’axe sur lequel est positionnée la chaîne. Le fonctionnement du moteur est doublement contrôlable. Premièrement, le conducteur lui-même peut utiliser un écran de contrôle au niveau du guidon pour fixer la cadence à laquelle il veut que le moteur fonctionne. Deuxièmement, le moteur même en fonction de la vitesse du vélo peut calibrer l’énergie à libérer.

Assistance par capteur de pression

Lorsque vous pédalez, le moteur par le biais de son capteur se met en marche selon la pression que vous exercez sur les pédales. L’assistance est fournie en fonction du rythme de pédalage que vous imprimez. D’une manière simple, ce type d’assistance permet d’aider le cycliste proportionnellement à ses capacités de pédalage.

Assistance par capteur d’effort

L’assistance par capteur d’effort est une assistance un peu semblable à celle énoncée plus haut. Le moteur administre l’assistance suivant la cadence et la vitesse du pédalage. Si vous pédalez vite, le moteur tourne à plein régime pour vous fournir l’assistance nécessaire et si vous pédalez doucement, le moteur fonctionne de façon modérée.

Assistance par tension de la chaîne ou du cardan

L’assistance motorisée est conditionnée par la tension de la chaîne. C’est-à-dire que le capteur du moteur va analyser les données relatives à la tension de la chaîne aussitôt que le cycliste mettra ses pieds sur la pédale. En fonction de cela, l’énergie nécessaire sera libérée par le moteur qui se situe au centre du vélo.

Plusieurs niveaux d’assistance

Les moteurs disposent généralement de plusieurs niveaux d’assistance qui permettent de calibrer de façon manuelle la puissance qu’ils fournissent. Le fonctionnement des moteurs de vélos électriques est également basé sur ce principe. Le cycliste peut régler la puissance que va fournir le moteur de son vélo grâce au dispositif de commande situé sur le guidon. Les modèles les plus sophistiqués ont jusqu’à 4 niveaux d’assistance.

Qui peut utiliser un vélo à assistance électrique ?

 

À l’origine, choisir un vélo électrique était l’apanage des personnes qui n’avaient pas assez de moyens financiers pour s’acheter une moto. Aujourd’hui, la donne a complètement changé, le vélo à assistance électrique s’est imposé comme un vrai allié des personnes passionnées de cyclisme. Compte tenu de sa capacité à réduire les efforts physiques tout en gardant les caractéristiques d’un vélo ordinaire, il n’y a aucune restriction à l’utilisation d’un vélo électrique. De façon précise, les personnes pouvant utiliser un vélo électrique sont :

  • Les passionnés de cyclisme ;
  • Les sportifs amateurs ;
  • Les personnes dont le handicap ne permet pas de conduire un vélo ordinaire ;
  • Toute personne désireuse de conduire un vélo (jeune, adulte ou personne âgée)…

Cependant, il convient de noter que l’usage de vélos électriques est strictement interdit dans le cyclisme professionnel.

Les différents types de vélo électrique

 

Il existe différents types de vélo à assistance électrique que vous pouvez choisir en fonction de vos besoins.

Le vélo électrique urbain

Comme son nom l’indique, le vélo électrique urbain est un vélo dédié à un usage en ville. En général, ce type de vélo est très confortable et permet de se déplacer sur de petites distances sans trop d’efforts. Les avantages du vélo électrique urbain sont de trois ordres :

  • Premièrement, il est écologique
  • Deuxièmement, il est pratique, notamment en cas de bouchons ;
  • Troisièmement, il permet de vous exercer au fur et à mesure que vous faites vos courses.

Le vélo électrique de loisir

C’est un vélo à assistance adapté à tout type de relief. Il est souvent utilisé à des fins touristiques, car il permet de parcourir aisément de longues distances sans trop s’épuiser. Les différents mécanismes (le cadre, la géométrie, les pneus) qui composent ces types de vélos à assistances électriques sont étudiés avec précision pour garantir à l’utilisateur un confort optimal.

Le vélo électrique de route

Le vélo électrique de route est un vélo qui est conçu à des fins athlétiques. C’est le vélo que les amateurs de cyclisme utilisent. Sa vitesse de pointe est largement plus élevée que celle des autres vélos à assistances électriques. L’utilisation de ce type de vélo est un peu plus complexe, car elle répond à des exigences de conception strictes.

Loi et réglementations sur le vélo électrique

Comme tout autre moyen de déplacement, le vélo électrique est soumis à des réglementations. Selon la directive 2002/24/CE du 18 mars 2002 en vigueur au sein de l’Union européenne, les réglementations autour du vélo à assistance électrique concernent :

  • Le fonctionnement de l’assistance électrique ;
  • La vitesse maximale de l’assistance électrique ;
  • La puissance du moteur.

En effet, l’assistance électrique doit uniquement tenir lieu d’aide au pédalage. Aucun dispositif électrique ou motorisé ne doit s’enclencher en l’absence de pédalage.

De plus, l’assistance électrique d’un vélo ne doit pas aller au-delà de 25 km/h. Dans le cas où une assistance électrique excéderait cette réglementation de vitesse, la loi impose des mesures spécifiques. L’utilisateur devra faire immatriculer son engin, souscrire à une assurance et être assujetti au port obligatoire d’un casque. Par ailleurs, la puissance d’un moteur de vélo à assistance électrique ne doit pas dépasser les 250 Watts.

Quelques questions fréquentes sur le VAE

Voici les réponses à quelques questions fréquentes sur le VAE.

La batterie d’un VAE est-elle amovible ?

Oui ! En général, les vélos à assistances électriques disposent de batteries amovibles. Cela facilite le rechargement.

Un VAE se recharge-t-il lorsqu’on pédale ?

Oui, mais pas tous les modèles ! Certains modèles de vélos électriques sont équipés de dispositifs permettant de les recharger au pédalage.

Combien coûte un VAE ?

Les prix d’achat des vélos à assistance électrique varient selon les paramètres que sont :

  • Le type de VAE ;
  • La marque du VAE ;
  • Le confort que procure le VAE ;
  • L’autonomie du VAE.

En termes concrets, le prix d’un VAE oscille entre 800 et 5000 euros.

Que faut-il retenir ? Le vélo électrique est un vélo dont le pédalage est assisté par un dispositif motorisé. Cette assistance électrique est soumise à des normes strictes en vigueur au sein de l’Union européenne. Cependant, l’utilisation d’un VAE est relativement simple, tout le monde peut se l’approprier avec aisance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here