Débuter au Karting : 10 astuces utiles pour améliorer son pilotage !

0
5353

A priori, le karting apparait comme un sport aisé. Mais, la pratique se révèle bien plus complexe. Vous ne remporterez pas une course en appuyant simplement à fond sur l’accélérateur de votre bolide. Après avoir appris quelques règles fondamentales de conduite, vous devez chercher à fluidité votre style afin de réaliser de meilleurs chronos. Découvrez dans cet article quelques astuces pour améliorer vos techniques de pilotage d’un kart. Bienvenue les défis entre amis, voire les trophées !


Prendre le contrôle total de la machine

Pour bien manier votre kart, installez-vous confortablement dans le siège du bolide. Veillez à ce que vos jambes soient bien détendues. Gardez vos deux mains sur le volant et assurez-vous que vous pouvez les déplacer à votre convenance. Cela favorisera un meilleur contrôle de votre engin et vous permettra de gagner de précieuses secondes au chronomètre. Une position confortable vous aidera à mieux anticiper les aléas du trajet. Vous roulerez sur l’asphalte avec une véritable sensation de sécurité et l’envie de remporter la course. Vous devez avoir l’impression de former une équipe avec votre kart.

Se concentrer sur chaque course

Pour devenir un véritable pilote de kart, vous devez apprendre à garder votre calme et votre sang-froid en toute situation. Cela vous permettra de prendre les meilleures décisions aux moments propices. En effet, une course de karting reste un impressionnant spectacle avec des dépassements, des accélérations, des freinages, des sorties de pistes, des chocs entre bolides, etc. Respirez à fond dès le début de la partie. Demeurez détendu et concentré jusqu’à la fin. Ne paniquez pas si un pilote file devant vous. Ne cherchez pas à reprendre votre place de manière hasardeuse en enfreignant les règles ou en mettant en danger les autres participants. Les premiers tours de piste peuvent paraître désastreux pour un débutant. Ne perdez pas espoir. Au fil du temps, vous parviendrez à maîtriser les techniques et vous deviendrez rapidement un excellent pilote. Pour vous entraîner ou défier des amis, rendez-vous sur ce site. Ce circuit dispose d’un impressionnant parc de karts modernes. Vous pourrez participer à des challenges en groupe. Après la course, vous pourrez déguster de délicieux mets au restaurant et vous détendre au bar du centre. Des activités ludiques restent disponibles pour les adultes et les enfants. Vous vous amuserez comme des fous en vous essayant au tir à l’élastique, au baby-foot humain, au bubble foot, au dôme gonflable, etc. Vous pouvez aussi y organiser des événements importants comme des enterrements de garçon, des séminaires, etc.

Maîtriser les techniques de freinage

Pour devenir un meilleur pilote, vous devez connaitre les mécanismes de freinage d’un kart et utiliser de manière optimale la pédale à frein. La réduction de vitesse intervient généralement au niveau des virages. Vous vous exposez au risque de tête-à-queue si vous freinez trop fort. De même, vous pouvez vous retrouver dans le mur si vous négociez mal un tournant. Pour éviter un abandon ou la perte de précieuses secondes, vous devez bien doser le freinage.

Dans un virage, le freinage s’effectue suivant un ordre déterminé au risque de sortir de la piste ou de s’engouffrer dans les bordures. Après avoir stoppé l’accélération, appuyez fortement sur la pédale à frein et relâchez-la progressivement avant de braquer. Puis, vous passez crescendo à la vitesse supérieure. Deux techniques de freinage interviennent généralement lors d’une course de karting. Le freinage franc se traduit par un blocage des roues arrière. Cela stoppe de manière assez nette le bolide. Ensuite, vous laissez la pédale à frein et accélérez progressivement. Pour bien effectuer un freinage en appui, vous prenez le temps d’anticiper votre kart à l’entrée du virage. Cela vous permet de gagner un réel avantage sur vos principaux concurrents. Pour empêcher une sortie de piste, vous braquez le volant en freinant graduellement avant de repositionner idéalement votre engin.

En pratique, vous devez absolument éviter de freiner trop fort pour ne pas trop refréner votre bolide. Maîtrisez parfaitement l’embrayage pour pouvoir accélérer et ralentir à votre convenance. Avec un peu d’expérience, vous réussirez à négocier les virages sans trop freiner. Vous parviendrez à cette étape en vous entraînant régulièrement. Pour prévenir un tête-à-queue, freinez uniquement lorsque votre volant se trouve dans la position droite. N’appuyez pas non plus à la fois les pédales d’accélération et de freinage.

Garder la ligne de course

Le pilotage d’un kart ne se résume pas uniquement à des accélérations. Dans les virages, vous devez parvenir à réduire idéalement votre vitesse pour éviter un dérapage en dehors de la piste qui vous fera perdre de précieuses secondes. Un sprint non maîtrisé peut également vous envoyer sur le rebord. Vous devez négocier chaque entrée et sortie de virage de manière à profiter d’une meilleure position comparativement à vos concurrents. Assurez-vous de mettre votre poids vers l’extérieur pour obtenir une excellente adhérence. Deux techniques permettent souvent de prévenir un tête-à-queue ou un dérapage hors de piste.

  • Le contre-braquage intervient en situation de survirage. Celui-ci se traduit par une fragilisation de l’arrière de l’engin. Cela survient généralement lorsque vous accélérez précocement en quittant un tournant et en cas de freinage tardif ou d’usure des pneus arrière du kart. Pour corriger ce phénomène, vous braquez promptement les roues du bolide dans le sens inverse du virage. Cela l’aidera à retrouver son équilibre. Vous devez absolument éviter de freiner lors d’un contre-braquage. La prudence recommande aux débutants de lâcher les deux pédales. Par contre, les pilotes expérimentés ont même tendance à accélérer à cette étape.
  • Le sous-virage se traduit plutôt par une perte d’adhérence du train avant du kart. Cela intervient en situation de vitesse excessive. Ce phénomène rend tout braquage impossible. Pour éviter de vous retrouver dans le décor, vous freinez progressivement. Cela provoquera un transfert de la charge du bolide vers l’avant et son rééquilibrage.

Pour devenir un excellent pilote de kart, vous devez parfaitement maîtriser les différentes techniques requises et vous concentrer sur chaque course.

 

Apprendre à bien négocier les trajectoires

Un kart roule sur les tracés prévus par le circuit. Ceux-ci prennent différentes formes. Votre bolide empruntera donc une série de courbes, de virages, d’épingle. Vous devez bien les aborder pour éviter de vous retrouver dans le décor.

  • Une courbe représente un important virage. À l’approche d’un tel tracé, vous ralentissez et braquez légèrement avant d’enclencher à fond la pédale d’accélérateur. Une bonne maîtrise de l’embrayage s’avère nécessaire pour passer promptement d’un rapport à un autre.
  • Le virage se démarque par une amplitude plus modérée. Il se négocie à une vitesse plus ou moins faible. Après avoir freiné dès l’entrée, vous braquez sérieusement le bolide pour le positionner dans une trajectoire idéale. Accélérez à nouveau lorsque le volant redevient droit.
  • Une épingle présente un minuscule rayon. Ne l’abordez pas à grande vitesse. Freinez véritablement à l’approche d’un tel petit tournant. Braquez correctement votre kart. Ensuite, vous le remettez sur le bon axe de la piste avant d’accélérer. Maniez avec dextérité l’embrayage pour ne pas partir en tête-à-queue.
  • La meilleure astuce pour négocier un double virage consiste à les considérer comme une courbe unique. Vous n’engagez donc pas trop votre bolide dans le premier tournant afin d’aborder le second idéalement.

En résumé, respectez la règle « extérieur, intérieur, extérieur » pour les virages simples. Vous commencez par plonger à l’intérieur de la corde et vous ressortir par l’extérieur après avoir élargi votre trajectoire. La prise de ces principes vous permet d’améliorer votre pilotage et de gagner de précieuses secondes au chronomètre.

Réussir les dépassements

Sur un circuit de karting, les règles de sécurité interdisent de percuter les autres participants. Pour les compétitions officielles, des commissaires surveillent la course. Si un pilote ne roule pas assez vite, vous avez la possibilité de le devancer. Avant d’entamer cette manœuvre, assurez-vous qu’il a compris votre intention. Cela vous préservera de tout accident par imprudence. Deux types de dépassement s’effectuent généralement.

Le dépassement dans un virage

Dans une telle situation, votre bolide se trouvera à un moment donné au même niveau qu’un autre kart. Pour réussir la manœuvre, vous saisissez la moindre erreur du concurrent pour vous échapper et récupérer sa position. Vous devez confirmer votre avantage pris avant d’aborder le prochain virage.

Le dépassement dans deux virages successifs

Cette manœuvre intervient en deux étapes consécutives. Dès le premier tournant, vous volez la corde à votre concurrent direct. Ensuite, vous vous battez pour sortir en premier dudit virage. S’il se retrouve à la même hauteur que vous dans le second virage, freinez le plus tardivement possible pour éviter que le pilote rival vous surclasse. Cette astuce marche généralement pour les tournants très serrés.

Avant d’effectuer un dépassement, assurez-vous que le participant concerné a compris votre intention. Une manœuvre mal exécutée peut provoquer un accident. Restez donc assez concentré afin d’anticiper toute éventuelle menace. Un dépassement réussi vous sécurise et vous permet de gagner des secondes.

Gardez à tout prix de l’élan

Une course de karting représente souvent un challenge. Vous devez piloter rapidement pour relever un défi ou pour remporter un trophée. Pour ne pas perdre du temps, apprenez à freiner doucement dans les virages. Positionnez votre poids en extérieur pendant toute l’épreuve. Vous pourrez ainsi rouler à une vitesse de croisière. Évitez de freiner trop fort. Vous aurez du mal à repartir normalement. Respectez les astuces évoquées ci-dessus pour prévenir un éventuel tête-à-queue ou une sortie de piste accidentelle.

Explorer les techniques spéciales

Pour devenir un excellent pilote de kart, vous devez pouvoir rouler parfaitement votre bolide sous la pluie. Dans ce cas, la prise en compte de certaines règles s’impose pour éviter un enchaînement de survirages, de sous-virage et de sorties de piste. Vous devez également apprendre à négocier les virages serrés pour gagner de précieuses secondes.

Le pilotage sous la pluie

Au contact de l’eau, les pneus d’un kart deviennent extrêmement glissants sur la piste d’un circuit. Ne cherchez donc pas à respecter une trajectoire modèle en temps de pluie. Vous empruntez celle qui vous convient le mieux et qui vous permet d’aller vite. Vous devez demeurer éveillé et attentif pour éviter les pièges comme les flaques d’eau. La technique d’aspiration devient inopérante dans une telle situation. N’y recourez pas au risque de recevoir en pleine figure les eaux évacuées par les pneus de votre concurrent direct. Restez plutôt en décalage. Surgissez et effectuez promptement le dépassement. N’accélérez pas trop tôt après une sortie de virage. Cela accentuerait la probabilité de sous virage. À l’entrée d’un tournant, freinez modérément pour éviter tout survirage.

La négociation des virages serrés

Pour maîtriser votre bolide dans une épingle très étroite, vous devez associer un important freinage et un long braquage. Cette astuce vous aide à maintenir le kart sur la piste et à glaner de précieuses minutes sur vos principaux concurrents. Deux techniques permettent d’y arriver.

  • La première méthode se résume à un brutal transfert de masse. Le pilote recourt à un violent coup de volant dans le sens du virage. Pour la réussir, vous devrez appliquer un infime contre-braquage pour maintenir votre bolide en équilibre et le contrôler. Cette stratégie prend le nom d’« appel ».
  • La seconde technique consiste à exploiter à fond le système de freinage qui repose exclusivement sur les roues arrière. Un violent coup de frein associé à un léger braquage a pour effet de tourner automatiquement la voiture. Pour y recourir, vous devez maîtriser le mécanisme de contre-braquage. Ce type de dérapage se révèle uniquement utile sur les pistes très glissantes. Il vous fait perdre des secondes et ne convient pas sur les tracés non humides.

Apprendre des autres et vous entraîner

Si vous souhaitez améliorer sensiblement votre pilotage et battre des records de chronométrages, n’hésitez pas à discuter avec des professionnels reconnus. Leur grande majorité adore partager leurs expériences, leurs savoirs ainsi que leurs astuces. Prenez également le temps d’observer des courses de karting pour découvrir les techniques exploitées par les initiés. Notez systématiquement toutes les nouvelles choses apprises. Essayez de les mettre en œuvre lors de vos entraînements.

Comprendre la signification des drapeaux en karting

À l’instar des autres sports automobiles sur circuit, la course en karting respecte des règles assez strictes. Un bon pilote doit les comprendre pour éviter des sanctions et des accidents. Pour communiquer avec les participants, les organisateurs exploitent des étendards. Vous devez les connaitre et maîtriser leur signification.

  • La présentation de la bannière nationale annonce le départ officiel de la compétition de karting.
  • La levée du drapeau bleu vous signale qu’un concurrent plus rapide s’apprête à passer devant vous. Vous devez donc le laisser filer au risque de subir des sanctions.
  • Le jaune indique un problème sur la piste. Les autres pilotes ne doivent pas effectuer un dépassement dans le secteur où ce drapeau se brandit.
  • Le vert informe les participants de la fin d’un incident. Il se présente à la suite d’un drapeau jaune.
  • La bannière rouge et jaune signale la présence d’huile sur la piste. Il signifie également un changement d’adhérence. Les concurrents devront donc demeurer concentrés pour ne pas perdre le contrôle de leur kart dans les zones concernées.
  • L’étendard noir punit un comportement dangereux. Il exclut de la compétition le pilote sanctionné. Celui-ci rejoint les stands.
  • La levée du damier met fin à la course.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here