Vibro shaper : comprendre le mécanisme de l’entraînement par les vibrations         

0
1010

Êtes-vous à la recherche d’une efficace solution pour perdre du poids ? Si oui, vous êtes alors au bon endroit. Vous trouverez en effet sur cette page une solution qui ne cesse de faire ses preuves : le vibro shaper. Oubliez les publicités du téléachat français des années 1990 et du début des années 2000, car il ne s’agit pas ici d’un appareil que l’on enroule autour du ventre, des jambes et/ou des bras pour s’offrir la musculature d’Arnold Schwarzenegger. Vu leur inefficacité, lesdits appareils ont d’ailleurs été interdits à la vente. Nous vous proposons à la place un appareil d’entraînement qui a été plébiscité par la majorité des personnes qui l’ont utilisé. Comment fonctionne-t-il donc ? Quels sont ses atouts ?

Le mouvement « 3D » des vibro shaper modernes

La plateforme vibrante, ou vibro shaper, peut vous aider à affiner votre silhouette. La vibration est en réalité un stimulus mécanique caractérisé par un mouvement oscillatoire. Les variables biomécaniques qui déterminent son intensité sont la fréquence et l’amplitude. L’ampleur du mouvement oscillatoire détermine quant à elle l’amplitude de la vibration (déplacement crête à crête, en mm). Le taux de répétition des cycles d’oscillation détermine par ailleurs la fréquence de la vibration (mesurée en Hz).

Les vibrations de cet appareil d’entraînement par les vibrations et les oscillations et de cardio-training ont été largement étudiées pour leurs effets sur l’Homme à des amplitudes et des fréquences spécifiques. Des travaux récents ont également suggéré que la stimulation mécanique du corps humain à basse fréquence et de faible amplitude est un moyen sûr et efficace de stimuler les structures musculo-squelettiques pour l’atteinte de plusieurs objectifs comme :

  • L’hypertrophie musculaire,
  • Le gain de force et d’endurance,
  • L’activation de la circulation sanguine,
  • L’amélioration de la densité osseuse pour prévenir l’ostéoporose,
  • L’affinement de la silhouette, etc.

Les effets des vibrations du corps entier (VCE) ont été étudiés avec des sujets qui s’exercent sur des plateformes vibrantes spécialement conçues pour produire des vibrations sinusoïdales. Les appareils d’exercice actuellement disponibles sur le marché délivrent des vibrations à l’ensemble du corps au moyen de plaques oscillantes utilisant deux systèmes différents. Il est question ici de déplacements verticaux alternatifs sur les côtés gauche et droit d’un point d’appui, ou d’une plateforme unie oscillant uniformément de haut en bas. La majorité des vibro shapers modernes combine ces deux éléments dans un mouvement dit « 3D ».

Les fréquences et les amplitudes de la vibration sportive

Les appareils d’exercice VCE délivrent des vibrations sur une gamme de fréquences comprises entre 15 et 60 Hz, et des amplitudes comprises entre 1 mm (parfois légèrement moins) et 10 mm. L’accélération délivrée peut atteindre 15 g (1 g étant l’accélération due au champ gravitationnel de la Terre ou 9,81 m/s²). Compte tenu des nombreuses combinaisons d’amplitudes et de fréquences possibles avec la technologie actuelle, il est clair qu’il existe une grande variété de protocoles VCE qui pourraient être utilisés pour des objectifs de musculation et de fitness.

L’exercice de vibration est un sujet assez nouveau dans la science du sport. De nombreux athlètes et centres de remise en forme et de réhabilitation utilisent les vibrations dans leurs programmes d’exercices.

Les connaissances actuelles sur les protocoles d’exercices appropriés, sûrs et efficaces sont toutefois assez limitées, même s’il ne fait aucun doute que l’entraînement par les vibrations est efficace. La question est de savoir s’il est aussi efficace, plus efficace ou moins efficace que l’entraînement classique.

La vibration et l’oscillation constituent-elles un stimulus naturel ?

Durant la réalisation d’une activité sportive, notre corps interagit avec l’environnement extérieur et subit des forces appliquées exogènes. Ces forces induisent des vibrations et des oscillations dans les tissus du corps. Les vibrations tissulaires peuvent être induites par des événements liés à un impact. C’est le cas par exemple lorsqu’une partie du corps ou un équipement sportif en contact avec le corps entre en collision avec un objet. On peut évoquer ici les chocs d’impact que subit la jambe lorsque le talon frappe le sol à chaque foulée ou le choc d’impact qui se produit lorsqu’une raquette est utilisée pour frapper une balle.

L’impact initial provoque des vibrations dans les tissus mous, après quoi, ceux-ci continuent à osciller sous forme de vibrations libres. À leur fréquence naturelle, l’amplitude de ces vibrations diminue en raison de l’amortissement dans les tissus. Les vibrations tissulaires peuvent également être induites lorsque le corps subit des formes de vibration plus continues, comme cela peut se produire par les jambes pendant le ski sur une piste damée ou par les bras pendant la course à vélo. Une force d’entrée oscillant de façon continue amène les vibrations des tissus mous à être à la même fréquence que la force d’entrée. L’amplitude des vibrations sera cependant plus grande si la fréquence naturelle des tissus est proche de celle de la force d’entrée (résonance).

Par conséquent, nous pouvons nous attendre à ressentir des vibrations des tissus mous dans toutes les activités sportives. L’amplitude et la fréquence de ces vibrations seront en partie déterminées par la fréquence naturelle et les caractéristiques d’amortissement des tissus. L’organisme s’appuie en outre sur une série de structures et de mécanismes pour réguler la transmission des chocs d’impact et des vibrations à travers le corps, notamment les os, le cartilage, les fluides synoviaux, les tissus mous, la cinématique des articulations et l’activité musculaire.

Rester dans l’intervalle « des bénéfices musculaires »

Les modifications de la cinématique des articulations et de l’activité musculaire peuvent être contrôlées sur une courte période et sont alors utilisées par le corps pour modifier sa réponse aux vibrations en fonction des forces extérieures. On estime que le corps a une stratégie de « réglage » de son activité musculaire pour réduire les vibrations des tissus mous afin d’essayer de réduire ces effets délétères. Cette idée permettrait de prédire que le niveau d’activité musculaire utilisé pour un mouvement particulier dépend dans une certaine mesure de l’interaction entre le corps et les forces vibratoires appliquées de l’extérieur.

On pense que les vibrations peuvent donc être utilisées comme aide à l’entraînement. Cependant, il a été démontré qu’une exposition prolongée aux vibrations a des effets néfastes sur les tissus mous, notamment la fatigue musculaire, la réduction de la vitesse des unités motrices et la force de contraction musculaire. C’est la raison pour laquelle les fabricants des plateformes vibrantes conseillent un entraînement sur la base de séances de 10 à 15 minutes, au maximum, et ce une fois par jour, pour rester dans l’intervalle « des bénéfices musculaires ».

Vibro shaper : quand le muscle activé tend vers l’hypertrophie

La fréquence naturelle d’un système de vibration dépend de sa rigidité et de sa masse. Au sein des muscles squelettiques, chaque pont croisé entre les myofilaments d’actine et de myosine génère une certaine raideur. Ainsi, la raideur des tissus (et donc la fréquence naturelle) peut être améliorée avec l’augmentation de l’activité musculaire. En effet, des études ont montré que les augmentations de la fréquence naturelle de groupes de muscles entiers concordent avec les couples articulaires développés par le muscle et se situent généralement entre 10 et 50 Hz pour les muscles des extrémités inférieures.

Les muscles peuvent également amortir les vibrations appliquées de l’extérieur. Une plus grande quantité d’énergie vibratoire est absorbée par le muscle activé. Un muscle activé au maximum peut amortir les vibrations libres de sorte que les oscillations des tissus soient pratiquement éliminées après quelques cycles. En somme, le muscle est activé pour neutraliser les vibrations induites par le vibro shaper, ce qui permet de multiplier et de solidifier les fibres musculaires et conduire ainsi à l’hypertrophie tant recherchée par les sportifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here